Vestiges du Débarquement : l’empreinte de l’Histoire

21,90

Stéphane Maurice

Dans la nuit du 5 au 6 juin 1944, après quatre années d’occupation, l’opération Neptune est lancée. Minutieusement préparé par l’état-major allié, ce premier assaut sur les plages normandes est capital. Il doit établir la tête de pont de l’opération Overlord, et permettre l’acheminement des troupes qui s’engageront dans la Bataille de Normandie. Mais pendant deux années, Hitler a fait renforcer le Mur de l’Atlantique de la Norvège jusqu’à l’Espagne. Dès sa nomination au commandement du groupe d’armées B, en janvier 1944, Rommel intensifie encore les travaux de défense. Le béton est coulé par millions de tonnes par l’Organisation Todt. Murs anti-chars, postes de tir, batteries, champs de mines doivent couper toute tentative d’approche par les plages. Les Alliés sont amplement renseignés : les troupes devront affronter à découvert ces fortifications côtières et payer un énorme tribut pour ouvrir les premières brèches. 75 ans après le Débarquement, la Normandie conserve partout les stigmates de la guerre. Après la disparition des derniers vétérans, ils seront les seuls témoins de la liberté retrouvée. Les vestiges du Débarquement sont aujourd’hui les garants de notre mémoire et visiter les plages de Normandie, rendues à la promenade et aux loisirs, est le plus sûr moyen ne pas oublier.

Un livre richement illustré, tout en couleur.

Avis

Il n’y pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Vestiges du Débarquement : l’empreinte de l’Histoire”

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *