Poupées russes normandes : La vie d’une famille à la campagne, 1935-1945

(3 avis client)

14,50

Jacqueline Coudière

1933. André, étudiant en médecine issu d’une famille bourgeoise, rencontre à la faculté Lucya, une jeune Russe. Rapidement très épris l’un de l’autre et contre l’avis de la famille d’André, ils décident de se marier. C’est lors de leur voyage de noces en Suisse normande que le couple, séduit par la région, décide de s’y installer. Quittant sans regret Paris et la perspective d’une brillante carrière de chirurgien, André reprend le cabinet du médecin de Pont-d’Ouilly, récemment décédé.
Après quelques tensions causées par ses origines, Lucya finit par s’intégrer à la vie du village. Elle donne naissance à deux enfants et découvre les plaisirs et joies de la vie rurale normande en tant qu’épouse d’un médecin de campagne.
Cependant son bonheur est mis en péril par les troubles politiques en Union soviétique comme en France. Le pays doit faire face à la menace que fait planer l’Allemagne sur l’Europe. La guerre éclate. Quand des soldats nazis arrivent dans le village, Lucya qui attend un troisième enfant, doit penser à la protection et à la survie de sa famille…
Jacqueline Coudière dépeint le quotidien du jeune médecin de campagne et de sa femme dans les années 30 et 40 avec sensibilité et exactitude, car bien que fictive, cette histoire est inspirée de faits réels.

UGS : 4847 Catégorie : Étiquette :

Description

Jacqueline Coudière est née à Pont-d’Ouilly, le village même du roman. Très attachée à la Suisse normande – une grande source d’inspiration pour elle – elle y exerce d’abord le métier d’enseignante pendant 37 ans puis, une fois à la retraite, en 2006, s’investit dans la vie de sa commune, Saint-Germain-Langot. Elle est membre de l’Association des Écrivains de la Suisse normande. Poupées russes normandes est son deuxième roman après Le Secret des mots, paru en 2019.

3 avis pour Poupées russes normandes : La vie d’une famille à la campagne, 1935-1945

  1. P.Cyprien

    Jacqueline Coudière peut se rassurer : on n’est pas déçu, mais emporté par son roman.

  2. Simone Hyenne Riethmuller

    J’ai lu le roman de Jacqueline Coudière « Poupées russes normandes ». C’est un roman où l’intensité des sentiments, des émotions et de la vie quotidienne des personnages principaux nous fait (re)vivre une époque que nos pères et mères ont vécue et dont ils nous ont si peu parlé. Un roman qui donne fortement envie de (re)découvrir Pont d’Ouilly et la Suisse normande.

  3. Joachim

    Après avoir dévoré le premier roman de Jacqueline Coudière,, Le secret des mots, que j’ai adoré, je viens de terminer à l’instant les Poupées russes normandes.
    Excellent également, plus un peu dans le registre saga familiale, l’histoire, la passion, la famille, la Suisse normande et nos valeurs profondes sont à l’honneur. Merci Jacqueline pour cette évasion même si cette époque charrie aussi beaucoup de souvenirs tristes. Un fidèle lecteur…

Ajouter un Avis

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *